logo

 

Sommaire
1) Intro presque importante
2) Page qui n'existe pas encore
3) Les µCs
Untitled Document

"L'éléctronique pour les interessés" est une série d'articles écrits pour ceux qui veulent commencer à faire de l'éléctronique en tant que loisir, mais qui ne veulent pas passer par des cours trop détaillés et chiants, qui ne mènent à rien d'autre qu'à du papier.

Pour commencer, et avant d'aller vraiment dans la pratique, je croit que c'est essentiel de prendre un peu de temps pour oublier certaines idées préconçues et se rendre compte de certaines choses. Je veux pas imposer une façon de penser bien sûr, mais de mon modeste point de vue d'étudiant en éléctronique, je vais essayer de me mettre plus à la place du consommateur classique qu'à la place du "technicien".

Quand pendant des années on a utilisé des appareils électroniques conçus pour être "simples" et vendus par millions, on part souvent avec l'idée que l'électronique ça peut pas être bien compliqué.
En toute honnêteté, non, c'est pas compliqué. Mais si on prend un millier de choses pas compliquées pour faire un appareil, il devient nettement moins simple.
Et de plus, c'est souvent lorsqu'une de ces petites choses simples ne marche plus que plus rien ne marche.

Pour vous donner une vague idée d'où la technologie en est avec ces "assemblages de choses simples": il y a quelques dizaines d'années, il fallait des dizaines de circuits intégrés pour faire de bêtes additions. Maintenant, un seul et unique circuit intégré de 2x2cm est capable de décoder de la vidéo HD avec 5 pistes audio, le tout pour moins d'une dizaine d'Euros.

La différence majeure qu'il y a entre l'éléctronique de grande consommation, et l'électronique que tout le monde peut faire chez soi, c'est la nécessité de faire toujours plus pour moins cher, même si ça va claquer au bout d'un an. Les fabricants n'ont évidemment pas les mêmes objectifs que les bricoleurs, c'est logique mais ça peut déjà répondre à pas mal de questions.

Par exemple, vous vous demandiez pourquoi un lecteur MP3 tout fait coûte 15€, alors que le faire vous même reviendrait à plus de 40€ ? Vous avez votre réponse.

Il y aussi un écart entre ce que certaines personnes conçoivent et la réalité. L'électronique, c'est pas comme un garage auto. C'est pas parce que c'est à l'interieur d'une machine qu'il faut y aller à coup de muscles et de pinces comme le Jean-Claude du coin. L'élement de base de l'électronique, c'est l'électron. Il est environ 100 000 000 000 fois plus petit qu'un de vos poils. Ce n'est pas quelque chose qu'on peut maîtriser de nos mains seules, et c'est souvent une mauvaise d'y aller "au feeling" quand il s'agit d'inconnus.

Aussi, l'électronique est l'un des "loisirs" les moins gratifiants que je connaisse. C'est à dire que pour tout le temps et le travail que vous allez fournir, vous n'aurez certainement pas la récompense que vous attendiez. Si vous êtes de nature masochiste, vous risquez d'y devenir accro. Si vous avez l'habitude de vite laisser tomber un projet ou d'attendre des compliments pour pas grand chose, c'est pas la peine, payez-vous une bière et allez mater le foot à la télé.

On peut dire qu'il y a deux grandes catégories dans l'électronique: le numérique, et l'analogique. Pour simplifier le plus possible, le numérique est tout ce qui concerne le traitement par états (0 ou 1), et l'analogique le nombre infini de valeurs possibles que peut prendre une grandeur (tension, courant, etc...). Dans certains cas l'un est mieux que l'autre, c'est selon l'application. Et dans d'autres cas, on a pas le choix.

Commençons par les quelques rudiments essentiels:

La tension est une différence de potentiel, c'est à dire un "écart" entre deux points. Elle est exprimée en Volts (V) et est souvent notée U.
Le courant (intensité) peut être assimilé à la vitesse à laquelle se déplacent les électrons dans un conducteur. Il est exprimé en Ampères (A) et est souvent noté I.
Le courant et la tension sont liés par la résistance. U=RI, R=U/I, et I=U/R. C'est la loi d'ohm.

Il peut y avoir une tension sans courant, par exemple aux bornes d'une pile 9V: le + et le - sont séparés, la résistance entre ces deux points est donc infinie (ou presque).
Si on utilise la loi d'ohm: courant = tension / résistance = 9V / +inf = 0A.
A l'inverse, il ne peut pas y avoir de courant sans tension. Dans I=U/R, si U=0, I sera toujours égal 0, quoi que soit R.

Il est important de savoir éstimer grossièrement les tensions et courant qu'on peut trouver dans un circuit, d'une part pour sa sécurité, et d'autre part pour repérer rapidement les incohérences lors de la conception ou du dépannage.
Quelques ordres de grandeur:
Courant en court circuit (R proche de 0) d'une batterie au plomb: ~15A
Courant maximum débitable par une pile 1.5V rechargeable: ~2A

footer
symbol symbol symbol symbol symbol