logo

 

En écriture...

 

Le joystick est de bonne qualité du côté mécanique, même si les microswitches pour le stick auraient étaient plus avantageux (mais certainement pas sur le prix de production).

 

 

Le circuit en lui-même est bien pensé, réduisant toutes les fonctions à deux circuits intégrés et quelques composants passifs.

Circuit visiblement pas conçu par Nintendo eux-mêmes, vu le tracé des pistes, la disposition des composants et le logo côté soudures.

 

Un 4021 s'occupe de la transformation parallèle/série comme dans les joypads NES classiques.
Le switch qui permet de choisir le joueur route simplement CLK et LATCH vers les bons fils. Tous les autres sont communs.

Un hextuple inverseur 74HC04 permet de réaliser 3 oscillateurs: 2 à fréquence variable pour l'autofire sur A et B, et un à fréquence fixe qui simule des appuis sur Start très rapides (Slow).
Ils ont donc compté sur le mode pause des jeux pour "ralentir" l'action, pas de HALT sur le processeur ou de comptage d'interruptions possibles ici.

Le pcb est cependant assez étrange, avec des pistes pas alignées, des erreurs de réferences (TRGB deux fois), et des jumpers qui mènent à rien. Pourtant il est écrit Rev.2...

(clic pour résolution normale)

footer
symbol symbol symbol symbol symbol