logo

 

En cours d'écriture.
Note: l'idée a été sournoisement pompée de celui qui a déja fait ce coup sur la GameBoy.
Comme une vidéo vaut mieux qu'un paquet de texte...

 

Schéma de l'oscillateur à quartz de la NES PAL repris depuis le circuit. Il donne un signal vaguement sinusoïdal d'une amplitude de 200mV à 26.602Mhz.

Le RP2A07 divise cette fréquence par 16 pour obtenir sa fréquence de travail (et surement par plein d'autres valeurs pour l'APU et le PPU).

 

Le schéma a ensuite été confirmé par une documentation non-officielle de la NES NTSC trouvée sur le net.

Les transistors sont des 2SC2021 (Japonais).
Le condensateur de 51pF à droite n'est pas présent sur la NES PAL.

 

Le LTC1799 est un oscillateur pouvant aller de 1kHz à 33Mhz configurable avec une seule résistance. Il date de 2001 et n'est disponible qu'en SOT23-5.

Attention: il a beau ressembler à un gros grain de sable, il coûte quand même presque 5€ (réference Gotronic: 42457).

 

Pour pouvoir l'utiliser sans circuit gravé, on peut lui faire un "breakout" sur mesure avec un petit morceau de plaque bakélite.

Il peut être fixé sur son dos avec un peu de colle PVC étalée au cure-dents.

 

Chaque bande correspondra à une de ses broches, elles seront connectées avec des pattes récuperées.

C'est plus simple que ça n'y paraît. Sur un SOT23 en tout cas...
Pannes de plombier et Parkinson s'abstenir.

 

Le LTC1799 est très simple d'utilisation, il lui suffit d'un condensateur de filtrage sur son alimentation, et d'une résistance reliée au +5V pour fixer sa fréquence.

La broche DIV (4) sert à configurer le diviseur interne. Ici elle est reliée à la masse pour que la fréquence ne soit pas divisée du tout (pleine échelle de 1kHz à 33MHz).

C2 permet de mieux imiter la forme du signal fourni par l'oscillateur d'origine, qui avait lui aussi un condensateur de 220pF en sortie.

 

Le tout tient sur la même plaque bakélite.

Vert clair: Masse.
Rouge: +5V.
Gris: Résistance.
Orange: Clock out.

 

Il faut couper une piste sous le PCB pour déconnecter l'oscillateur d'origine.

Il est toujours possible d'installer un switch ON-ON pour le reconnecter en cas de besoin.

 

On peut trouver le +5V et la masse un peu partout sur le circuit.

Il vaut mieux privilégier les pattes des composants plutôt que les vias (Clock out est sur un via, puisque je n'ai pas voulu souder directement sur le 2A07).

 

Il est pratiquement inévitable de rencontrer beaucoup de "glitches" graphiques, bien que le jeu marche encore parfaitement bien. Les temps d'accès et la synchronisation avec la VRAM ne sont plus trop compatibles avec les nouveaux temps qu'on impose.

 

Ca peut même parfois bien tomber, et faire des trucs à la con.
footer
symbol symbol symbol symbol symbol