logo

 

(Rechargez la page si aucun titre ne s'affiche)

Et maintenant, une note personnelle:

Si je ne fais même pas d'article sur un des trucs qui me tient le plus à coeur dans ce monde... A quoi bon appeller ça un "site personnel" ?
Il n'y a pas beaucoup de choses qui altèrent vraiment mes émotions.

J'ai découvert la psytrance en 2006, en tombant par hasard sur un morceau d'Astral Projection (Kabalah si je me souviens bien), et depuis je n'en suis jamais sorti.
Il y a de grandes chances que vous ne connaissez pas ce genre. Vous avez peut être déja entendu quelque part ces lignes de basses rapides et sérrées, ces mélodies qui bouclent et changent de ton très lentement
, ces sons qui viennent d'ailleurs et qui paraissaient peut êtr etrop hors normes pour être "confortables", trop abstraits. Et puis vous avez peut être zappé, trouvant ça trop aggressif ou bizarre...

Je crois que les goûts musicaux de chaqu'un ne sont pas liés uniquement à l'origine ni à la culture d'un individu, mais surtout à sa façon de penser et à ses besoins.
C'est le genre de musique qui aura, je pense, du mal à devenir populaire sous sa forme "pure" justement car il n'est pas "adapté" au style de vie que beaucoup de monde se laisse imposer.
Tout le monde ne veut (ou ne peut) pas comprendre autre chose que des mots, et tout le monde ne ressent pas forcément le même effet.

Elle en a un sur moi, si elle n'en avait pas, je ne compterais pas dessus pour m'aider à penser à autre chose, à dire "Pourquoi je devrais rester coincer dans ce monde limité et oppressant !?".
Ca dure peut être pas longtemps, mais à chaque fois que j'en ai besoin, ça marche toujours aussi bien.
Je pense que dans la vie qu'on peut avoir actuellement, il est quasiment nécéssaire de trouver son petit quelque-chose pour oublier ce qu'on est et ce qu'on fout là, c'est ça
que je vais chercher dans cette musique.
Certains se noient dans le travail, à d'autres il suffit d'un copain/copine, d'autres vont faire du sport 6 fois par semaine, d'autres encore sont trop bornés pour s'apercevoir de ce qu'ils sont (pas) et n'ont pas besoin de tout ça...
Bon d'accord, je me noie peut être parfois dans le travail que je m'invente, mais ce qui me donne le courage, encore, c'est le son. Le dernier sens que j'aimerais perdre serait l'écoute.

Certains ne retiennent que l'aspect technique, parfois de manière négative. Mais qui parle de technique, quand on ne parle que du résultat final ?
Tout le monde n'est pas compositeur, tout le monde ne fait pas de mastering... Mais tout le monde a des oreilles et un cerveau.

Depuis mon premier ordinateur, je cherchais ce qui collait le mieu à mon caractère en matière de musique... Les chiptunes au début, quelques .mid perdus dans des vieux jeux, puis les musiques qui passaient dans les reportages télés (celles qui manquent terriblement si elles sont absentes), internet et les mp3 à la pelle, les communautés qui se montrent mais restent discrètes... Ca a commencé par de la drum', puis poursuivi par un court passage trance commerciale, vite terminé, puis finalement ce que j'attendais. Je ne me lasse toujours pas de mes premières découvertes (Nilaya d'Astral Projection, Teleport de Man With No Alias...), que ce soit du son gris, noir, aggressif, qui impose tout, ou venant d'ailleurs, il part toujours d'ici et va là où on veut.

C'est une sorte de passage temporel à ma mémoire, quand je suis dans un endroit qui me plaît, je veux juste écouter et regarder au loin, oublier tout ce qui se passe, chercher des connections entre ce que j'entend et ce que je vois. Ca peut être une vue sur un couché de soleil au bord d'un lac en haute montagne, ou le simple paysage qui défile quand on regarde par la fenêtre d'un train...
Quand je m'en rappelle, c'est toujours la même chose que je ressent. Il suffit que je veuille une ambiance, une vue, rien qu'à cause d'un souvenir, ou par simple rêve, et j'aurais ce que je veux.
Parfois le retour à la réalité fait tomber de très très haut, mais on sait que ce qu'on a vu, ça existe quelque part.

...Cette musique est la porte à ce "quelque part".

 

footer
symbol symbol symbol symbol symbol