logo

 

En cours d'écriture.

Hack de radio-réveil Sony Dream Machine pour qu'il allume graduellement une ampoule 6400K au lieu de gueuler des bips qui mettent de mauvaise humeur.

 

En rouge: le blindage qui cache le microcontroleur, les 4 points de soudure à faire fondre sont en rouge également.

En bleu: la zone du mélangeur audio, qui permet à l'µC de commuter la voies (Radio, CD, ou buzzer) vers l'ampli audio.

"TP103 BUZ" est le point qui nous interesse puisque c'est ici que se retrouvent les bips. Si on suit la piste d'origine, on tombe sur un filtre RC proche de l'µC sur lequel on trouve des impulsions à 2048Hz entre 0 et 3V.

 

L'µC est un MPD789477 NEC, assez similaire à celui qu'on peut trouver dans la GameBoy Printer. Sa réference est difficilement visible sous le vernis, mais il peut être retiré à l'acétone.

Il existe une version flash de cet µC, le MPD78F94. Si vous en trouvez un dans un produit de grande consommation, c'est votre chance pour écrire du firmware custo !

Sa broche 55 donne le bip à 3.3V, c'est celle-ci que l'on va utiliser pour detecter le déclenchement de l'alarme (pas d'autre moyen simple de la detecter comme une LED ou un signal... Ce qui est surement le cas sur des réveils ordinaires).

 

La différence entre les lumières dépend de sa température de couleur, une rapide recherche indique que la lumière du soleil se situe entre 5000K (lumière directe) et 6500K (ciel nuageux).

J'ai fait le choix d'acheter une ampoule globe 6400K, mais la lumière qu'elle fornit est vraiment trop proche du blanc pour imiter le soleil. Quand celle-ci sera grillée, je prendrais une ampoule plein spectre 5500K, qui devrait donner une lumière moins proche du ciel gris constant que je vois tous les jours...

En revanche, elle est conçue pour fonctionner beaucoup plus longtemps qu'une ampoule classique, et elle consomme presque 5 fois moins pour la même puissance lumineuse (d'après l'embalage...)

 

A suivre: explosions de fusibles et blessures.

footer
symbol symbol symbol symbol symbol