logo

Préface
WTF?
Tableau comparatif
PHY
MAC
Électronique: les étiquettes
Électronique: le TRX
Hackitty-hack
Code et schémas
Glossaire

WTF?

Pour le consommateur, l'étiquette électronique (ou ESL pour Electronic Shelf Label) est présentée comme:

  • Écologique car elle remplace le papier
  • Un gage de fiabilité car prix affiché = prix en caisse
  • Utile car capable de signaler les promos
  • Un allégement de la charge de travail du staff: il peut mieux s'occuper du client

Comme c'est le magasin qui investit dans l'étiquette électronique et non le client, il y a forcément un besoin de retour sur le dit investissement. Du côté des enseignes de grande distribution, les arguments sont forcement différents:

  • Mise à jour facile et instantanée des prix
  • Du staff qui glande c'est du staff qui dégage
  • Permet d'orienter et de faciliter la décision des clients
  • Démarcation des petites enseignes qui ne peuvent pas se payer le système

Avec les arguments avancés de part et d'autre, on a évidemment la confirmation que les étiquettes électroniques sont vendues à Carrefour, pas à madame Michu.

D'ailleurs, c'est bien madame Michu qui croirait à l'argument écologique...
Une devinette: qu'est-ce qui est le plus polluant à fabriquer entre un bout de papier certainement issu de forêts gérées, et un appareil électronique contenant du plastique, du cadmium, de l'antimoine, du nickel et une paire de piles au lithium ?

Sans être personnellement de la fibre écolo, j'ai rarement vu une connerie aussi aberrante.

footer
symbol symbol symbol symbol symbol