logo

Objectif
A première vue
Le schéma
L'alimentation
Le microcontrôleur
Le synthétiseur
Les ROMs
Code et memory map
Cartouche AVR
Cartouche CPLD
Convertir les sons
Créer le ROM
Circuits imprimés
A première vue
Speak and spell diagram

Malgré le prix relativement élevé des dictées magiques sur eBay ou Leboncoin, il ne m'a pas fallu longtemps pour réunir les fonds et m'offrir deux versions différentes. La première est une version anglaise qui ne fonctionnait plus et la seconde une française (dont les entrailles sont en photo à gauche). Comptez entre 15 et 40 euros port compris pour une machine fonctionnelle, et quelques euros pour une en panne.

J'ai eu de la chance, la cause de la panne n'était qu'un bête fil d'alimentation dessoudé et une diode zener cuite. Sachez cependant que [Grapsus] a eu moins de chance, et s'est retrouvé à chercher la panne en dessoudant les composants un par un, pour trouver au final que le synthétiseur était cuit. Miser sur des appareils en panne n'est donc pas toujours un bon plan si vous souhaitez bricoler rapidement et pour peu cher.

Une fois reçues, je les ai tout de suite éventrées pour confirmer que leurs circuits étaient bien connus et trouvables sur le site Datamath.org. C'était le cas, et je fus ravi de ne pas avoir à faire à des glob-tops, mais à de beaux circuits traversant. La version anglaise est la plus ancienne, elle est facilement reconnaissable à son clavier avec ses touches en relief et son absence de connectique. Alors que la version Française, datée de 1979, possède un clavier à membrane "mou" avec une prise d'alimentation et casque sur le côté.

La version anglaise est composée de deux cartes, soudées l’une à l’autre. Une petite en simple face et une bien plus grande en double face. Sur la petite, on trouve un transformateur, quelques transistors et composants passifs, il s’agit de la carte d'alimentation. Sur la grande on trouve l'afficheur, un VFD (l'ancêtre sous vide et moyenne tension des afficheurs à LEDs), le clavier constitué de deux matrices de 4x5 touches, et 4 circuits intégrés :

Un TMC0271 à 40 broches, le microcontrôleur (TMC0270, ROM version 1).
Un TMC0281 à 28 broches, le synthétiseur audio (TMC0280 alias TMS5100, ROM version 1).
Un TMC0351 et un TMC0352, deux ROMs de 16ko bien spéciaux.

Speak and spell diagramAvant de partir dans des recherches à base de multimètre et d'oscilloscope, je me suis tout d’abord bien renseigné sur le net pour voir si quelqu'un s'était déjà attarde sur l'appareil, ou si des documents officiels tels que des brevets étaient disponibles et assez détaillés pour m'économiser des efforts.

Je suis rapidement tombé sur le projet de Noizeinabox, commandant le synthétiseur avec un Arduino sans autre but que de produire des sons glitchés. Plus tard, je suis tombé sur des messages de forums d'un certain Lord Nightmare qui semblait avoir déjà passé un moment sur le sujet, sans pour autant trouver de réalisations concrètes d'une cartouche flash. Ses messages ont cependant été d'une grande utilité car ils m'ont orienté vers le numéro d'un brevet américain, le #4189779, qui décrit avec précision le fonctionnement de base de la dictée magique, du système audio, et donne un listing presque complet du code du microcontrôleur, sur lequel je reviens sur cette page.

footer
symbol symbol symbol symbol symbol