logo

 


"ReCo" veut juste dire "Remote Contact". C'est une paire de montages, émetteur et récepteur, qui servent à fermer un circuit à distance.
La première utilité: allumer des pétards ou des feux d'artifices. La seconde: le patator radiocommandé.

L'émetteur est pourvu de deux boutons-poussoir, un pour armer, l'autre pour effectivement fermer le circuit.
Le récepteur est simplement intercalé en série dans le circuit à fermer, en l'occurrence une batterie au plomb 12v et un allumeur de ce genre.
Les montages sont tous les deux alimentés par une pile 9v, et pourvus d'une antenne à peu près correcte (j'ai utilisé des antennes radio télescopiques, que je garde rétractées).

Des relais additionnels peuvent facilement être ajoutés en modifiant le récepteur (jusqu'à 11 sans compliquer les choses avec l'µC proposé) et en modifiant les programmes.

Attention, les montages sont vieux (2008) ! Ils pourraient être amplement simplifiés et améliorés en utilisant par exemple des µC ATTiny15.

Le récepteur

Un régulateur 7805 sert à ramener a 5V les (éventuels) 9V de la pile. Amélioration: utiliser un 78L05. Attention, par rapport au 7805, son brochage est inversé !
Deux condensateurs lissent les parasites quasi inexistants, pour rassurer le ATTiny2313 (si je ne l'ai pas déjà écrit ailleurs: je suis fan d'Atmel) qui contrôle l'ensemble.
Le relais que j'ai employé est un Matsushita AW6220, avec un brochage assez inapproprié pour l'occasion, mais faute d'autres modèles si petits à disposition et fonctionnant en 5V, je n'ai pas eu le choix.
D4 et Q1 sont là pour que tout se passe bien entre l'µC et le relais. Notez que R3 est omise dans le montage mais bien nécessaire !
Le contact se fait entre les points A et B. Les connections vers le module radio sont a adapter selon votre modèle.
D1 est la LED d'armement, D2 est la LED de réception radio, le buzzer se met à sonner par intermittence quand le récepteur est armé.
Le tout tient sur de la plaque vero en bandes, 20 lignes*13 colonnes.

Fournitures pour l'émetteur et le récepteur:

2 x 7805 Régulateur positif 5v 1A (78L05 possible aussi)
2 x Support CI tulipe 20 broches
2 x LED rouge 3mm diffusante
1 x LED verte 3mm diffusante
1 x Barrette tulipe sécable 16 broches (ou plus)
2 x Condensateur 10µF radial
2 x Condensateur 100nF plastique ou céramique
2 x Diode 1N4001
1 x Diode 1N4148
1 x Transistor NPN BC337, 2N2222... Attention au brochage !
2 x Microcontrolleurs ATTiny2313
1 x Relais du même type, ou autre, à vous d'adapter le routage
4 x Résistance 220 ohms
1 x Buzzer piezzo
2 x Bouton poussoir miniature

Connection des bandes (à tester avant la mise sous tension):
Bleu: masse.
Bordeau: +5V.
Rouge: commande du relais.
Vert: sortie du module radio.
Kaki: antenne.
Violet: buzzer.

Le lecteur attentif pourra noter que la diode de roue libre D4 est omise ici. Elle l'est aussi sur mon circuit et Q1 n'est pas encore mort.
Mieux vaut cependant l'ajouter, elle peut être placée coté soudures comme indiqué en noir.

En vrai, ça donne ça:

Dans le joli boîtier, avec antenne télescopique:

Le petit bout de carte "fille" qui contient les LEDs et le bornier:

Le bornier sert à fixer les câbles de l'allumeur, des trous sont prévus dans le fond pour les serrer.
Tous les circuits tiennent avec des boulons/rondelles.

Émetteur

Le routage stripboard n'a pas encore été fait, mais il est très semblable à celui de l'émetteur. Il est aussi plus simple puisqu'il n'y a pas de relais encombrant.

 

Les programmes

Au niveau du programme, il y a eu quelques complications durant les essais des modules radio (qui datent un peu).
L'UART intégré des AtTiny2313 n'a pas pu être utilisé car il ne peut pas transmettre, ni recevoir à une vitesse inférieure à 2800bps. A cette vitesse, le module émetteur n'arrive déjà plus à suivre.
Le programme de l'émetteur s'occupe donc de bit-banger un code 32 bits, chacun des bits étant codé par durée et espacé d'un temps fixe. Un bit a 1 est trois fois plus long qu'un bit a 0.
L'octet d'armement est 0x0FEE1BAD, celui de tir est 0xDEADBEEF.

Le récepteur utilise le TIMER0 et les interruptions "pin change" pour décoder ce qui arrive du module radio.
Si un front montant est détecté, TIMER0 est démarré.
Si un front descendant est détecté, TIMER0 est stoppé et sa valeur est comparée a un seuil pour savoir si le bit était à 0 (petite valeur) ou 1 (grande valeur), le timer est ensuite remis à zéro.
Si aucun front descendant n'est détecté après 8ms, le mot reçu jusque la est effacé.
Le bit reçu est stocké en poids faible dans une variable 32 bits et est shiftée à gauche pour écrire le suivant. Le mot est ensuite comparé au code d'armement.
Si le flag d'armement est déjà à 1, le mot est comparé au code d'activation. Si les deux conditions sont respectés, le relais colle.
Ensuite, le flag d'armement est remis à zéro et le programme continue de comparer ce qui arrive...

Le programme de l'émetteur est beaucoup plus simple. Il est constitué d'une routine servant a transmettre les 32 bits fournis en paramètre.
L'appui est détecté lorsque PD2 ou PD3 passe à 0 (pull-ups, bouton reliés à la masse).

Lorsque l'émetteur est allumé, la LED rouge clignote 10 fois, puis reste allumée. Elle s'éteint lorsqu'un signal radio est en train d'être transmis (appui sur un bouton).
Lorsque le récepteur est allumé, les deux LED s'allument une seconde. Il faut attendre que la LED rouge se mette à clignoter aléatoirement pour s'assurer que le module radio est bien démarré.
Quand le récepteur détecte un signal radio, la LED rouge reste allumée. Si le signal d'armement est reçu, la LED verte et le buzzer s'allument. Le relais colle seulement après réception du signal de mise à feu.
Il est impossible de "désamorcer" le récepteur une fois qu'il est armé (Sauf si on l'éteint complètement...)

Télécharger les sources C AVRStudio et les binaires pour ATTiny2313 (version 2): reco_2.zip

 

Sur le terrain

Par souci de solidité et de fiabilité, les deux montages ont été fixés dans des boîtiers en PVC.
Ils étaient pas chers et avaient un compartiment prévu pour la pile 9v. Ceci:

Est devenu cela (multimètre pour tester le contact):

Vidéo d'un essai de portée radio avec un Bison 1 (les boîtiers noirs étaient pas encore arrivés):

Photo d'un essai en ville avec un Bison 3, et des gens un peu partout (circuits encore sur stripboards et breadboard):

footer
symbol symbol symbol symbol symbol